Définition de la kinésiologie

Le mot kinésiologie provient du grec « kinesis » qui signifie mouvement et « -logia » : science.
C’est donc littéralement la science du mouvement.

La kinésiologie est une approche de santé globale. Elle s’intéresse à chaque aspect intervenant dans l’équilibre physiologique d’un individu :
physique,
émotionnel,
psychologique,
énergétique.

L’ensemble des techniques qu’elle regroupe a pour objectif de retrouver cet état d’équilibre afin d’apporter un mieux être.

La kinésiologie s’intéresse au système neuro-musculaire via un outil spécifique : le test musculaire. Celui-ci permet d’accéder au langage du corps et à sa mémoire. Les réponses obtenues pourront aider à mettre plus de sens sur la problématique et orienteront vers le choix des techniques de rééquilibrage.
Elle remet du mouvement là où il a pu être bloqué, permet une nouvelle perception des situations, des autres et de soi.

Tout commence par un apprentissage, apprendre à mieux se connaître est essentiel pour aller mieux :

« Qu’est ce que je veux vraiment ? »
« Quelles sont les croyances qui me freinent? »
« Quelle est ma part de décision dans ce que je vis? »
« Puis-je reconnaître et accepter les émotions qui me traversent? »
« Suis je en lien avec mon corps et mes sensations physiques? »
« Suis-je capable de m’aimer quoi qu’il arrive? »
« Suis-je auteur de ma vie? »

« Soyez vous-même tous les autres sont déjà pris. »
Oscar Wilde

Enfants Anaïs BAIXES Kinesiologie Nantes

Historique de la kinésiologie

La kinésiologie apparaît en France dans les années 1980. Elle vient des Etats Unis où elle a été créée dans les années 1960. C’est George Goodheart, chiropracteur, qui en est à l’origine. Il établit une relation directe entre la tonicité musculaire et l’état de stress d’un individu. Il développe le concept de la kinésiologie appliquée (approche médicale réservée à certains professionnels de santé) et son outil principal : le test musculaire.

« Le corps ne ment jamais, cependant nous devons lui poser la bonne question. » G. Goodheart.

Par la suite, le Dr John Thie démocratise et simplifie ce concept. Il y ajoute des notions de médecine chinoise et crée le Touch for Health© (la santé par le toucher). Il en fait une technique éducative et préventive qui devient la base de la kinésiologie spécialisée (non thérapeutique). D’autres techniques vont en découler comme le concept 3 en 1, le brain gym, ou encore la kinésiologie cranio-sacrée.

En France pour devenir kinésiologue la formation demande de suivre un minimum de 600h de cours réparties sur plusieurs années.
A l’ECAP de Nantes le parcours complet comprend 850h de cours.