Bouger fait du bien au cerveau

Bouger fait du bien au cerveau
©Anaïs BAIXES Kinésiologue Nantes

Le corps ne s’use que si l’on ne s’en sert pas.

Il est incontestable que bouger est bon pour la santé physique, mais pas seulement, notre santé mentale en profite aussi.
A la seconde où nous courons, pédalons, ou shootons dans un ballon, la chimie du corps commence à changer.
Celui-ci inonde le cerveau de molécules (endorphines, sérotonine, dopamine) responsables d’un changement de notre état psychique, nous mettant de meilleure humeur grâce à :
– une diminution de l’activité dans la zone responsable des pensées angoissantes,
– une réduction de l’inflammation (responsable de certains troubles anxieux),
-une augmentation de l’activité des régions impliquées dans le traitement des émotions,
– un détournement de l’attention des signes de mal être.

L’activité physique même modérée favorise un état de bien être et de relâchement, nous aide à surmonter l’anxiété et offre une plus grande résistance au stress.

Sachant cela, il ne nous reste plus qu’à identifier ce qui nous motive. Plus le plaisir associé à une activité est grand, meilleurs en seront les bénéfices.

Sources:
Cerveau et psycho n°86 et 120.